Nos intervenants

Nous, les intervenants, provenons de toutes sortes d’horizons différents. Bien que nos parcours ne soient pas les mêmes, chacun d’entre nous a la passion d’aider les autres.

Certains sont nés au Canada ou y ont immigré très jeunes, tandis que d’autres ont vécu une grande partie de leur vie dans un autre pays avant de venir s’installer ici.

Notre groupe d’intervenants est diversifié sur le plan du genre. Nous sommes des membres de la communauté LGBQ et des personnes à l’identité sexuelle indéfinie ou changeante.

Nous avons une vaste expérience sur laquelle nous nous appuyons lorsque nous aidons les jeunes. Certains d’entre nous ont étudié la psychologie ou la consultation, ce qui nous permet de mettre à profit nos connaissances cliniques. D’autres ont appris de leur famille la valeur d’aider les gens ou font du bénévolat depuis toujours. D’autres sont tout simplement doués pour créer des liens. Nous avons tous reçu une formation faisant de nous des intervenants professionnels donc tu peux avoir confiance.

Pour plusieurs, ce choix de carrière fait suite à des épreuves que nous avons surmontées. Certains ont connu la violence psychologique et/ou sexuelle, l’intimidation, la toxicomanie, les troubles alimentaires et la maladie mentale. Nous avons perdu des proches et avons combattu l’anxiété et la dépression.

Certain d’entre nous continuent de lutter avec ces épreuves. Dans les moments difficiles, nous nous sommes nous-mêmes tournés vers des ressources comme Jeunesse, J’écoute et nous savons à quel point cela peut aider. Les intervenants, qui nous ont aidés lors de notre adolescence, nous ont même inspiré et donné envie de suivre leur exemple. Nous nous rappelons à quel point c’était difficile quand il n’y avait personne à qui parler.

Nous sommes tous animés par la volonté d’apporter un changement positif dans la vie des gens et d’être présents dans les moments difficiles. Nous attachons de l’importance à l’écoute, l’empathie, la compassion, la curiosité, la créativité, l’ouverture d’esprit et l’ouverture du cœur. Nous savons qu’il ne nous appartient pas de juger : nous sommes ici pour écouter les jeunes et les aider à trouver les réponses qu’ils ont déjà en eux.

Nous savons à quel point il peut être difficile de partager ce qui se passe. Nous sommes là pour t’aider, que ton problème te semble gros ou petit. Tout ce qui te préoccupe est important. Même si tu n’as pas l’impression que ça en vaut la peine, nous allons prendre ce que tu nous dis au sérieux. Nous pensons que communiquer avec nous est un premier pas très courageux et nous serons heureux d’être là pour toi à l’autre bout du fil.

Portraits d’intervenants :

Nous avons tous un parcours unique que nous mettons à profit lors de nos séances de consultation avec les jeunes. Beaucoup de ces jeunes veulent connaître nos histoires et savoir ce qui nous rend qualifiés pour les aider. Voici quelques réponses à certaines questions fréquemment posées.

« Puisqu’on ne peut pas choisir ses parents ni les facteurs de stress qui feront tôt ou tard partie de notre vie, je suis heureux d’aider les jeunes à voir ce qu’ils peuvent faire ou d’être simplement là pour les écouter et les soutenir quand ils ont besoin de quelqu’un à qui parler. »

« Au secondaire, j’étais impressionné par le conseiller de mon école, qui créait aisément des liens avec les jeunes. J’ai développé un vif intérêt pour la consultation, et je voulais une carrière dans laquelle je pourrais faire une différence significative dans la vie des gens. »

« L’expérience de ma famille avec la maladie mentale, mon intérêt pour ce qui motive les gens à avancer, et un désir véritable d’aider les jeunes dans les moments difficiles. »

« J’ai grandi dans une famille qui m’a permis de croître, tant sur le plan professionnel que personnel. J’ai également fait moi-même appel à certaines ressources, qui m’ont beaucoup aidé et m’ont permis de m’épanouir. »

« En tant que gai et transgenre, ma sortie du placard a été pour moi une occasion de mieux comprendre les difficultés auxquelles font face les jeunes LGBTQ. »

« J’ai eu des moments difficiles à l’adolescence… J’ai déménagé plusieurs fois, perdant mes amis et devant m’en faire de nouveaux chaque fois, j’ai rompu avec des copines, je me suis disputé avec mes parents, j’ai eu des problèmes à l’école, je ne savais pas ce que je voulais faire plus tard… tous les trucs "courants"! »

« Tout le monde a sa propre histoire ainsi qu’une perspective unique sur sa vie. Il ne faut donc jamais sauter aux conclusions, car chacun est différent. Je pense aussi qu’il n’est jamais tout à fait possible de comprendre la réalité exacte d’une personne, mais nous pouvons faire preuve d’empathie! »

« Savoir écouter est plus important que de savoir parler... Il est aussi important d’avoir de l’empathie, jumelée avec les compétences et la formation sur les différents enjeux qui touchent les jeunes d’aujourd’hui... mais l’écoute est toujours le plus important. »

« Savoir écouter, vraiment écouter ce que quelqu’un dit. Savoir mettre le jugement de côté, pour rejoindre le jeune là où il est, mais aussi pour pouvoir l’aider à avancer. »

« Quand tu seras prêt à communiquer avec nous, de la manière que tu préfères, nous serons là pour toi. Tu es important pour nous. »

« Tu n’as pas à te sentir obligé de nous confier des choses avec lesquelles tu n’es pas à l’aise. Nous sommes là pour écouter. Nous voulons que tu te sentes bien, donc si à tout moment ça ne va pas, tu peux raccrocher… c’est TON appel et tu décides ce que tu souhaites nous dire. »

« Un problème est un problème. Un petit problème peut parfois devenir un gros problème si on ne s’en occupe pas. Si quelque chose te préoccupe, c’est assez important pour appeler. »

« Dans la vie, il n’y a pas de chemin en ligne droite qui va du point A au point B. Parfois, tu pourrais penser que les choses ne se passent pas comme elles le devraient, mais c’est souvent une réalité de la vie. Cela peut t’aider d’avoir quelqu’un qui va te rappeler que la vie n’est pas toujours un parcours tranquille. Ceci est normal, et parfois c’est bien ainsi. »