Gérer les limites et les attentes

Les limites sont les lignes invisibles entourant ta « zone de confort ». Lorsque quelque chose dépasse tes limites, tu le sens; les gestes, les mots ou la présence physique de l’autre personne paraissent intrusifs et tu te sens mal à l’aise, menacé ou en colère. Si par mégarde tu transgresses les limites d’une personne, celle-ci pourrait reculer, se crisper, essayer de changer de sujet ou paraître effrayée ou en colère. Les limites ne sont pas négociables.

Nous ne définissons pas nos limites de manière aléatoire. Il s’agit toujours de choses auxquelles nous accordons une grande importance, comme notre sécurité personnelle ou les choses qui font partie de notre identité. Les limites sont propres à chacun.

Le partage d’informations personnelles :
Une personne peut être à l’aise de raconter l’histoire de sa vie à des inconnus, alors qu’une autre peut préférer bien connaître quelqu’un avant de partager des détails privés.

La proximité physique et le toucher :
Certaines personnes se sentent vraiment à l’aise dans les foules ou d’être enlacées ou touchées par des amis. D’autres personnes sont nerveuses lorsqu’il y a trop de monde autour d’elles ou trouvent les accolades intrusives.

Le temps et l’énergie :
Certaines personnes sont très sociales et aiment passer la plupart de leur temps avec d’autres personnes. D’autres ont besoin d’être seules pour se sentir bien et en bonne santé, et pourraient trouver les sorties de groupe stressantes ou épuisantes.

Le ton :
Certaines personnes trouvent hilarant de se lancer des insultes entre amis et aiment les affrontements verbaux. D’autres trouvent que les propos qui ont un ton agressif sont menaçants, dérangeants ou dégradants.

Le sexe et l’intimité physique :
Certaines personnes sont d’accord avec l’idée d’avoir des rapports sexuels avec quelqu’un qu’elles ne connaissent pas très bien. Pour d’autres, le sexe est acceptable seulement après avoir été dans une relation pendant un certain temps. Et d’autres encore ne veulent tout simplement pas avoir de sexe à ce moment de leur vie.

Les attentes sont une combinaison de ce à quoi tu supposes qu’une relation doit ressembler et de ce à quoi tu aimerais qu’elle ressemble. Elles se rapportent à nos préférences et à nos désirs.

Les attentes désignent ce que tu veux qu’il se passe. Elles sont plus souples que les limites. Si une personne ne répond pas à tes attentes, tu te sentiras déçu. Si elle ne répond que très rarement à tes attentes, tu te sentiras probablement blessé ou en colère et tu pourrais décider de mettre fin à la relation. Mais une attente insatisfaite ne te fera probablement pas sentir menacé, humilié, violé ou profondément mal à l’aise, contrairement aux limites transgressées.

Dans chaque relation, les partenaires doivent gérer leurs propres limites et attentes ainsi que celles de l’autre personne et qui pourraient ne pas correspondre parfaitement. Ces différences compliquent les choses et peuvent éventuellement mener à des conflits.

Les conflits sont rarement faciles à gérer. Il n’y a pas de solution-miracle. Pour y arriver, il faut faire preuve de patience, et être disposé à écouter et à respecter l’autre personne. Même si ces ingrédients sont réunis, il y a un risque qu’une des personnes ou les deux se sentent frustrées ou déçues au bout du compte. Cela ne signifie pas que tu as mal fait les choses. Parfois, un certain niveau de frustration ou de déception est inévitable.

Limites et attentes : comment les différencier

Prête attention à tes propres réactions, qui pourraient te permettre de déterminer si tu es confronté à une limite ou à une attente. Il est parfois difficile de les distinguer et tu pourrais donc devoir chercher des indices.

Si c’est une limite, ton instinct te dira des choses comme « Cette personne n’a pas le droit de faire ça », « Ce n’est pas acceptable », « Elle est allée trop loin », « Je ne veux pas » ou « Ça doit cesser ».

Si c’est une attente, tes pensées pourraient plutôt ressembler à « J’aimerais qu’elle… », « Pourquoi ne pouvons-nous pas juste… », « Ce serait tellement mieux si… », « Cela m’ennuie quand… » ou « Pourquoi est-elle toujours aussi… » 

Ce n’est toujours pas clair? Voici d’autres exemples :

  Limite Attente

Le toucher

J’ai détesté qu’elle me tape sur les fesses après le match.

Je voudrais qu’elle m’embrasse à l’école. On est ensemble, après tout.

Le temps

Il faut qu’elle arrête de venir chez moi sans me le demander. Ça me stresse tellement.

J’aimerais qu’elle respecte sa parole quand elle dit qu’elle va m’appeler.

Informations personnelles

Je ne peux pas croire qu’elle a dit à tout le monde ce que nous avons fait. Je me sens humilié. C’était privé!

Je ne comprends pas pourquoi elle ne parle pas d’elle un peu plus. J’ai envie de mieux la connaître.

 

Si l’une de tes limites est menacée ou transgressée, souviens-toi qu’il est normal de se défendre. C’est pleinement ton droit d’avoir des choses non négociables dans une relation. Tu ne devrais jamais te sentir obligé de tolérer quelque chose d’inacceptable juste pour maintenir la paix.

Si quelque chose dans la relation ne répond pas à l’une de tes attentes et que cela entraîne un conflit, prend un moment pour réfléchir à cette attente.

  • À quel point cette attente est-elle négociable pour toi?
  • Est-ce que ça mène à la rupture?
  • À quoi pourrait ressembler la relation si tu laissais tomber cette attente?
  • Peux-tu imaginer un compromis qui pourrait fonctionner?
  • Penses-tu que tu peux en parler avec l’autre personne?

Les limites l’emportent toujours sur les attentes.

Il est très important de déterminer si le conflit est entre tes attentes et les attentes de l’autre personne ou entre tes attentes et ses limites. Si deux attentes différentes s’opposent, il pourrait y avoir une certaine marge pour négocier et faire des compromis. Mais si ton attente se heurte à une de ses limites, c’est à toi de faire marche arrière.

La réponse est simple en théorie, moins en pratique : tu dois en parler avec l’autre personne. Voici un exemple de ce à quoi ça pourrait ressembler.

Tu sors avec une personne depuis un certain temps et votre relation commence à devenir sérieuse. Tu l’aimes beaucoup, mais tout le temps que tu dois lui consacrer commence à être un problème pour toi. Elle s’attend à ce que tu répondes à tous ses textos envoyés dans la journée, vous vous voyez après l’école et vous vous retrouvez sur Skype tard dans la soirée. Tu as essayé de ne pas répondre à ses textos ou de ne pas prendre ses appels sur Skype, mais cela semble la faire paniquer : elle t’envoie encore plus de textos, et continue d’appeler jusqu’à ce que tu répondes. Tu te rends compte que ça ne va pas se régler sans en parler. Voici certaines choses que tu peux faire :

Avant d’aborder le sujet avec l’autre personne.
Passe un peu de temps à réfléchir à la situation, afin de pouvoir expliquer exactement ce qui doit cesser. Tu pourrais reconnaître qu’une de tes limites est menacée et te préparer à demander à l’autre personne de modifier ses attentes.

Les limites sont les lignes invisibles entourant ta « zone de confort ».
Lorsque tes limites sont transgressées, tu le sens; les gestes, les mots ou la présence physique de l’autre personne paraissent intrusifs et tu te sens mal à l’aise, menacé ou en colère.

Choisis un moment propice.
Il est préférable de choisir un moment où vous avez un peu d’intimité, où vous n’êtes pas pressés et où les émotions ne sont pas trop fortes (par exemple, pas si vous venez de vous disputer).

Réfléchis avant de parler.
Essaie d’éviter d’utiliser des mots qui suggèrent que l’autre personne est totalement fautive ou à blâmer pour la situation, car cela mène à une attitude défensive.

Dis ce que tu as besoin que l’autre personne entende.
« Je pensais à tout ce temps que nous passons ensemble. J’aime vraiment être avec toi, mais pour être honnête je me sens un peu épuisé. Je ne peux plus continuer de passer autant de temps avec toi. J’ai besoin de temps pour moi, sinon je ne me sens pas bien. »

Tu ne peux pas contrôler la façon dont l’autre personne réagit.
Le reste de la conversation pourrait être assez simple sur le plan de la négociation (« Ah, ok... combien de temps devrions-nous passer ensemble plutôt pour que ça fonctionne pour toi? ») ou susciter beaucoup d’émotions. Même si tu te prépares bien et que tu fais attention aux mots que tu choisis, rien ne garantit que l’autre personne ne va pas se fâcher. En général, les gens n’aiment pas se faire dire que quelque chose doit changer et peuvent donc mal réagir.

Garde la tête froide.
Continuer de défendre ta limite lorsque l’autre personne est en colère n’est pas facile. Cela t’oblige à rester calme et à éviter de te laisser entraîner dans une dispute. Voici des exemples de ce que tu pourrais dire : Je vois que tu es vraiment en colère/triste/vexé(e). Je suis désolé que ça te bouleverse de parler de ce problème. Tu comptes beaucoup pour moi. Je n’essaie pas de te faire du mal ou d’être méchant, je dis cela parce que la façon dont nous agissons ne fonctionne pas pour moi et j’espère que nous pourrons trouver un moyen de changer la situation pour que cela fonctionne pour nous deux.

Prends une pause.
Si rien ne se règle, sortir de la conversation jusqu’à ce que vous vous soyez calmés peut aider.

Cela pourrait ne pas se passer comme tu le veux.
Si, malgré le temps et les efforts répétés, vous ne vous rapprochez pas d’une résolution équitable pour vous deux, ou que l’autre personne réagit mal chaque fois que tu essaies de définir une limite raisonnable, cela pourrait révéler la présence de problèmes plus profonds dans votre relation. Lis notre section sur les conflits pour en savoir plus.


Clavardage en direct

La discussion (clavardage) ci-dessous est une transcription fictive basée sur de vraies situations.

 
Opinion