Les conflits

Les conflits sont présents dans toutes les relations. Même s’ils sont inévitables, ils ne sont pas nécessairement mauvais. Le conflit peut t’amener à mieux comprendre une perspective autre que la tienne et à aborder activement les problèmes d’une manière bénéfique à la relation. Le conflit peut également bloquer la communication, causer du stress et amener les partenaires à se sentir isolés.

Certains types de conflits empêchent toute communication. Cela se produit lorsque les émotions sont fortes et que les personnes adoptent une attitude défensive. Dans un conflit improductif (intentionnel ou non), les personnes tentent de défendre leur position en attaquant ou en accusant l’autre.

Voici ce à quoi peut ressembler un conflit improductif :

Nier.
« Qu’est-ce que tu racontes? Je ne fais pas ça/je n’ai jamais fait ça. »

Minimiser.
« Tu as un problème avec ça? Pourquoi chiales-tu pour rien? Il n’y a rien là. »

Faire culpabiliser.
« Je ne compte pas tellement, pour toi. Si tu m’aimais vraiment tu ne ferais pas ça. Je fais tout pour toi et tu ne peux pas faire ça pour moi? »

Blâmer ou humilier.
« C’est ton problème, pas le mien. Il y a quelque chose qui ne va pas dans ta tête pour que tu penses comme ça. S’il y a quelqu’un de cinglé dans cette relation, c’est bien toi. C’est toi qui me fais agir comme ça. »

Menacer.
« Je vais te quitter et dire à tout le monde à quel point tu es horrible. »

Pleurer, hurler, se dévaloriser.
« Je suis la pire personne au monde, tu dois me détester. »

C’est difficile de penser quand tout te paraît immense et désordonné. Essaie de ne pas te laisser emporter, même si c’est vraiment difficile. Si une dispute dure et ne mène nulle part ou si à n’importe quel moment tu te sens menacé, coincé, ou que les choses s’aggravent dangereusement, retire-toi de la situation. Tu peux toujours aborder à nouveau le problème plus tard une fois le calme revenu.

Stratégies pour gérer les conflits :

Reconnais les signes de la colère qui monte en toi.
Ton cœur bat-il plus rapidement? As-tu la mâchoire serrée? Sens-tu une sensation de chaleur sur ton visage comme si tu étais gêné?

Fais ton possible pour te calmer un peu.
Prends quelques grandes respirations, compte jusqu’à dix ou quitte simplement les lieux. Si ça ne fonctionne pas pour toi, trouve un autre moyen.

Laisse passer un peu de temps.
Si tu n’arrives toujours pas à te calmer, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour parler de choses importantes. L’autre personne pourrait se sentir frustrée si tu dis : « Je ne peux pas parler de ça maintenant », mais c’est mieux que de se lancer dans une mauvaise dispute.

Reconnais tes sentiments.
Si tu peux te calmer suffisamment, essaie de nommer le sentiment qui est derrière ta colère. Te sens-tu blessé? Incompris? Partager tes sentiments avec l’autre personne peut être beaucoup plus productif que de t’énerver contre elle.

Trouve la cause.
Lorsque tu te sens à nouveau toi-même, essaie de comprendre ce qui a provoqué le conflit, et ce qui doit changer (voir la section sur les limites et les attentes).

Si tu sens que tu t’emportes tout le temps et que tu es en colère en dehors des disputes, peut-être es-tu préoccupé par quelque chose d’autre que ta relation. Sous assuré que tu peux communiquer avec Jeunesse, J’écoute en tout temps.

Les conflits productifs font place à la communication et mènent à la résolution de problèmes. Ils peuvent tout de même te faire sentir mal à l’aise. Tu pourrais aussi te sentir frustré ou blessé, mais la différence entre les conflits productifs et improductifs est que les émotions ne prennent pas toute la place.

Caractéristiques d’un conflit productif :

Être honnête sur ce qui ne va pas.
« J’ai l’impression que tu ne me respectes pas lorsque tu arrives toujours en retard. »

Être franc à propos des choses qui te dérangent, même si elles ne concernent que toi.
« Je sais que c’est mon problème, mais parfois je me sens jaloux quand… »

Collaborer.
« C’est difficile pour nous deux, mais nous pouvons trouver une solution ensemble. »

Reconnaître le point de vue de l’autre et essayer de le comprendre.

Demander de clarifier au lieu de supposer.
« Que voulais-tu dire quand tu as dit…? »

Demeurer respectueux et vouloir que les choses aillent mieux pour vous deux.

Comment savoir si les choses sont allées trop loin

Quelques conflits improductifs dans une relation ne signifient pas que celle-ci est vouée à l’échec, surtout si vous êtes tous les deux disposés à essayer de nouvelles façons de régler vos conflits. Certaines choses cependant signalent des problèmes plus importants, souvent insolubles, et sont des signes d’une relation abusive :

La violence physique.
L’un d’entre vous (ou les deux) pousse ou frappe l’autre, ou endommage les biens de l’autre sous l’effet de la colère.

Le contrôle.
L’un d’entre vous (ou les deux) dit à l’autre quoi faire, quoi porter, ou avec qui sortir, ou utilise des menaces pour manipuler l’autre personne.

L’humiliation.
L’un d’entre vous (ou les deux) traite l’autre de noms, le rabaisse ou l’embarrasse en face des autres.

L’imprévisibilité.
L’un d’entre vous (ou les deux) se sent nerveux en compagnie de l’autre, est incertain de ce que l’autre va faire, ou a peur de ce qui va se passer ensuite.

La pression.
L’un d’entre vous (ou les deux) pousse l’autre à faire des choses qu’il ne veut pas faire ou pour lesquelles il n’est pas prêt, ou utilise des menaces ou des ultimatums, et n’accepte pas que l’autre lui dise « non ».

Si ces signes sont présents, la relation n’est ni saine ni sécuritaire. Informations sur la façon de communiquer avec un intervenant ici.


Clavardage en direct

La discussion (clavardage) ci-dessous est une transcription fictive basée sur de vraies situations.